Investissement immobilier : quand les notaires et les avocats disputent la première place

Notamment depuis la chute du marché des crédits immobiliers, les investissements immobiliers battent leur plein. Les simples particuliers ont en effet augmenté leur capacité d’endettement et peuvent aussi aujourd’hui se permettre une plus grande surface avec le même capital. Il reste une seule problématique : à qui faire appel pour la rédaction et l’authentification des actes ?

Les notaires : une habitude qui a fait son temps

Quand on parle d’investissement immobilier, il est souvent question de promesse de vente, compromis de vente et même d’acte de vente quand la transaction a été entérinée. Ce sont des actes juridiques dont généralement la rédaction devrait être confiée à des professionnels comme des avocats droits immobiliers. Et pourtant, par habitude, la majorité des nouveaux investisseurs se tournent davantage vers les notaires.

C’est une des professions réglementées les plus renommées en France, si bien d’ailleurs que tout investissement immobilier est imputé directement aux frais de notaire. En effet, seuls les notaires ont la capacité d’authentifier les actes.

Une augmentation des frais de notaire en France

Il est vrai toutefois que l’on se pose de plus en plus de questions sur les réels rôles que prend le notaire dans la transaction immobilière. Et pour cause, depuis quelques années, une augmentation des frais demandés par ces professionnels se généralise partout en France. Si bien que l’on souhaiterait s’en échapper. Pour les investissements dans le neuf par exemple, les frais de notaires peuvent aujourd’hui s’élever à 7 % du prix total du bien. Pour l’achat d’une ancienne construction, ces émoluments vont jusqu’à 8 %. La raison en est que la transmission d’une propriété d’une personne physique à une autre coûte plus cher.

Les notaires se justifient cependant en affirmant que cette nouvelle tension n’est pas de leur dû. Il s’agit d’une augmentation des frais d’enregistrement des documents auprès des services domaniaux. Leurs émoluments en eux-mêmes n’ont pas changé.

Les avocats pour un meilleur accompagnement

Les avocats en droit immobilier de leur côté promettent un accompagnement sur mesure et professionnel aux nouveaux investisseurs. Non seulement ils peuvent procéder à la rédaction des actes authentiques en respectant les normes imposées par la loi, mais ils peuvent aussi défendre les droits de leur client en cas de conflits. Mais si l’économie d’argent est votre principal objectif, ce n’est pas une alternative aussi intéressante qu’il n’y parait. Les avocats se font payer par honoraires et devront en plus vous réclamer des frais de notaire. Car, oui, ils ne peuvent pas authentifier ces actes et doivent tout de même passer chez un notaire pour ce faire. Ce qui peut d’ailleurs en outre retarder votre transaction immobilière.