Connaissez-vous les droits de vos enfants ?

Déclaré officiellement dans la CIDE ou Convention internationale des droits de l’enfant, ces droits doivent être connus de tous les parents afin de permettre une meilleure protection des moins de 18 ans. Quels sont ces droits de l’enfant ? Quelles sont les limites ? Voici ce qu’il faut savoir concernant ces droits inaliénables et inhérents à la personne.

Définition de l’enfant selon le droit

Pour commencer, il faudrait revoir la définition du droit de l’enfant. Le commun des mortels a tendance en effet à généraliser. Dans le langage courant, l’enfant se définit comme tous les petits hommes et femmes.

Le droit est beaucoup plus précis. L’enfant se définit comme étant toutes personnes de moins de 18 ans, sans discrimination de race, de couleur de peau, d’origine, de nationalité, de religion ou de sexe.

Les droits essentiels inhérents à tous les moins de 18 ans

Pour toutes ces personnes de moins de 18 ans, la CIDE annonce la protection de droits particuliers :

  • Le droit à l’éducation : qui est géré et surveillé en France par le Ministère de l’Éducation qui veille aussi aux respects des normes et des programmes scolaires pour les enfants scolarisés à domicile.
  • Le droit à la santé se caractérisant par une bonne prise en charge en cas de besoin et d’un suivi médical professionnel et minutieux dès la naissance.
  • Le droit de s’amuser et de nouer des liens avec d’autres enfants de leur âge. Ce qui selon les pédopsychiatres pourra aussi impacter sur la personnalité de l’enfant et son estime de soi-même.
  • Le droit de donner son avis et de s’exprimer, mais surtout d’être entendu
  • Le droit de choisir sa religion
  • Le droit à la sécurité, tant chez eux que dans la société en général et d’être protégé contre les violences et les exploitations en tout genre
  •  Le droit de manger à sa faim
  • Le droit à la nationalité et d’avoir une identité
  • Le droit à une vie privée
  • Et le droit à un traitement égalitaire

Ce ne sont que 10 des principaux droits fondamentaux de l’enfant. L’UNICEF apporte beaucoup plus de précision dans sa déclaration.

Les limites applicables aux droits aux enfants

Mais ces droits de l’enfant causent un débat dans la société. Quels peuvent en être les limites ? Quels sont les droits des parents afin de punir et de mieux gérer leurs enfants ?

Selon le principe de droits : « tout droit entraîne une responsabilité ». L’existence de ces droits ne vous empêche pas de punir, mais uniquement d’éviter les violences gratuites, tant physique que verbale sur l’enfant. En outre, le droit au loisir ne vous empêche pas de mettre en place un emploi du temps de corvée à la maison.