Place au droit à l’éducation numérique

Dans un monde en perpétuels mouvements et évolution, les principes de droits et la loi doivent s’adapter. Il devient entre autres de plus en plus urgent de mettre en place une stratégie afin de mieux contrôler les nouvelles technologies et le monde du numérique. On parle de plus en plus d’un droit à l’éducation numérique.

Apprendre à mieux utiliser internet

On parle souvent des risques que représentent Internet et les actions à faire ou à éviter pour se protéger. Mais au-delà de changer de mot de passe fréquemment et d’utiliser quelques logiciels anti espions, ne vaut-il pas mieux de mettre en place une loi qui normalise l’exploitation de cet outil.

C’est notamment l’objet de la déclaration de principes du droit à l’éducation au numérique proposée récemment par les étudiants de l’Université de Laval. Ce document propose un projet qui permettra d’éduquer tant les jeunes que les adultes à bien utiliser internet et à annoncer les droits et obligations de chacun face aux nouvelles technologies.

Cette déclaration met en avant 12 principes fondamentaux qui définissent ce droit à l’éducation au numérique.

Des enjeux importants pour la société

Dans le contexte actuel, cette nouvelle approche des nouvelles technologies et d’internet peut avoir des enjeux importants. C’est notamment un moyen comme un autre afin de limiter les actions des hackeurs et des escrocs en ligne. De quoi aussi permettre de retrouver la relation de confiance que l’on avait auparavant avec la toile.

Cette déclaration vise aussi une meilleure sensibilisation du commun des mortels face aux dangers d’Internet. Malgré les normes de sécurité déjà prises par les autorités et les modifications proposées par les grands pontes du milieu comme Google, Internet reste l’outil le plus dangereux au monde, dû notamment à sa facilité d’accès, mais aussi à l’anonymat qu’il propose à ses utilisateurs.

Enfin, cette normalisation de l’utilisation d’internet permettra peut-être de mieux gérer aussi le flux et les demandes qui commencent aujourd’hui à inquiéter gravement les experts. En effet, avec cette forte demande et une augmentation quotidienne des connexions en ligne, le réseau internet dans sa grande globalité risque de ne pas suivre. Ce qui, au final, pourrait entrainer une implosion du système et une disparition complète de la toile. Il ne s’agit là que d’une hypothèse qui attend toujours une vérification de la part des scientifiques.

Encore un projet pour le moment

Toujours un projet pour le moment, la future déclaration des Principes à l’égard du droit à l’éducation au numérique annonce déjà l’avènement de lois et de normes beaucoup plus réglementaires quant à l’utilisation et l’exploitation du web. De quoi rassurer tant les utilisateurs que les autorités.