Types de divorce : le guide

Comme votre mariage ne fonctionne plus, vous avez pris la décision de divorcer. Mais c’est la première fois que vous êtes dans ce genre de situation. Vous ne savez pas comment faire. Et surtout, vous ne savez pas quelle procédure entamer. Dans notre guide, vous allez découvrir les différents types de divorce. 

Le divorce par consentement mutuel

Pour mettre un terme à votre mariage, vous pouvez vous orienter vers le divorce à l’amiable ou par consentement mutuel. C’est une procédure qui s’applique si les deux parties sont d’accord pour se séparer. De plus, cette procédure ne requiert pas de vous fournir un motif pour le divorce et le respect d’une durée minimale pour votre mariage. Elle est donc rapide et moins chère que les autres types de divorce. Il vous est par ailleurs, avec procédure, de divorcer sans avoir à passer devant un tribunal si :

  • Vous et votre conjoint êtes d’accord pour divorcer et sur les effets de cette séparation. Le partage des biens, la garde des enfants ainsi que la pension alimentaire ne poseront donc pas de problème.
  • Vous avez chacun votre avocat.
  • Vos enfants mineurs n’ont pas demandé à être entendus par le juge aux affaires familiales. Et cela même si vous les avez informés de ce droit.
  • Aucun de vous et de votre conjoint n’est sous un régime de protection des majeurs.

Demandez conseil auprès d’un avocat en divorce tel que Maître Baugé à Caen pour être sûr que cette procédure est bien adaptée à votre situation. Mais il pourra également vous conseiller dans les décisions à prendre pendant toute la durée de la procédure.

Le divorce par faute

Vous pouvez également mettre un terme à votre mariage en entamant une procédure de divorce par faute. Cette procédure est la plus adaptée si vous avez un reproche très grave à faire contre votre conjoint. Et que vous voulez faire reconnaître au juge la faute que votre conjoint a commise. Ce qui vous permettra de demander une réparation pour le préjudice que vous avez subi. Il est cependant important de souligner que vous devez apporter la preuve de la faute commise devant le juge aux affaires familiales. Et que la faute est intolérable et rend impossible le maintien de la vie commune. De même, la réparation des torts n’altèrera pas la garde des enfants, les donations ainsi que le partage des biens des conjoints. Cette procédure peut prendre du temps.

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal

Pour mettre un terme à votre mariage, vous pouvez aussi entamer une procédure de divorce pour altération définitive du lien conjugal. Vous devez savoir que pour pouvoir mettre fin à votre union avec cette option. Vous et votre conjoint devez avoir arrêté de vivre ensemble depuis au moins 2 ans. Il vous faudra d’ailleurs apporter la preuve de cette séparation au juge quand vous allez déposer votre requête de divorce. Par contre, vous n’avez pas besoin de fournir une raison à votre demande de divorce. Et cela même si votre conjoint ne veut pas divorcer.