Est-ce qu’on est obligé de témoigner ?

Est considéré comme témoin, une personne ayant assisté à une infraction ou en ayant été victime. Son témoignage aura donc pour but d’élucider tout le mystère autour de cette infraction devant un tribunal. Toutefois, il peut arriver que le témoin ne veuille pas témoigner et qu’il se désiste à la dernière minute. Est-ce que témoigner est obligatoire ?

L’intérêt du témoignage

Lorsque vous êtes victime ou témoin d’une infraction qui peut être une contravention, un crime ou un délit, vous pourrez être appelé à témoigner lors d’un procès. En effet, vos déclarations permettront aux juges de statuer sur l’infraction et de pouvoir délivrer des sanctions. De même que vous en avez la possibilité, sachez que l’inculpé a également le droit de faire intervenir des témoins.

Votre témoignage est donc d’une importance capitale pour résoudre l’enquête en cours. Le magistrat qui s’occupe de l’affaire saura juger grâce à vos allégations de la gravité ou non des faits qui sont reprochés à la personne suspectée.  Vous l’aurez donc compris, votre témoignage contribue à déterminer la sentence qui est délivrée à l’accusé.

Vous pourrez vous sentir fier d’avoir participé à l’établissement de la vérité. Autorisez-vous à lire l’article qui suit pour mieux comprendre les questions de droit.

L’obligation au témoignage

Être témoin d’une situation ne vous oblige pas de facto à comparaître devant un juge. Vous pourriez même avoir reçu une convocation sans que cela n’implique automatiquement que vous serez appelés à relater votre version des faits. Si vous jugez votre témoignage pertinent, vous pouvez vous rapprocher des instances judiciaires compétentes pour le leur faire savoir.

A lire également  Le cadre légal de la voyance par téléphone : ce que vous devez savoir

Obligation de témoigner vous sera cependant faite si les faits reprochés à l’inculpé sont de nature à porter atteinte à :

  • La sûreté de l’Etat ;
  • La vie humaine ;
  • La propriété d’une personne.

Dans ce cas, vous recevrez soit un pli judiciaire ou une citation à comparaître devant le juge auxquels vous devez impérativement répondre. Vous pourrez bénéficier de l’anonymat partiel ou complet en guise de protection au vu de la nature de votre témoignage contre l’accusé. Si vous refusez de témoigner, vous pourriez y être contraint au point même de verser une amende si vous ne vous présentez pas au procès. Songez donc à prévenir à l’avance si vous êtes indisposé pour comparaître.

La nature du témoignage

Votre témoignage peut être verbal ou écrit. Vous devriez à cet effet noter tout ce dont vous avez souvenir pour mieux être en accord avec vos allégations lorsqu’il s’agira de vous répéter au cours de votre audition.

Généralement, ce sont les témoignages écrits qui sont les plus exploités pour de nombreuses affaires. Cependant, pour des cas comme ceux cités plus haut, votre témoignage verbal est requis aussi bien de la partie civile que de l’accusation. Les audiences dans ce cas d’espèce sont publiques sauf circonstances exceptionnelles.

Tâchez cependant de vous rappeler que votre témoignage ne doit pas être entaché puisque vous auriez prêté serment devant la cour. Cela constituera un faux témoignage et sera sévèrement puni par la loi.