Comment choisir son avocat dans le cadre d’un divorce ?

Lorsque des conjoints sont confrontés à des situations qu’ils ne peuvent pas surmonter, ils préfèrent rompre le lien conjugal. Étant donné que la rupture du lien matrimonial est parfois douloureuse, il est essentiel que vous vous fassiez accompagner psychologiquement et juridiquement. Que vous optiez pour la procédure de divorce par consentement mutuel ou pour celle de divorce pour faute, il faut que vous fassiez appel à un avocat. Cependant, le choix de ce praticien du droit doit être fait sur la base de critères déterminants, comme ceux qui suivent.

Optez pour un avocat qualifié

Tous les avocats ne sont pas habiletés à traiter les dossiers de divorce. Pour profiter des meilleures prestations, vous devez choisir un praticien spécialisé. Dans le cadre d’un divorce, vous pouvez confier votre défense à un avocat spécialisé en droit de la famille. Grâce à son savoir-faire et son expérience, ce professionnel saura vous représenter efficacement devant le juge aux affaires familiales.

En plus de vous assister à chaque étape de la procédure, il vous donnera des conseils d’ordre général et vous aidera à faire valoir vos droits. Pour vous aider à avoir gain de cause, il vous accordera toute son attention au cours des entretiens et vous posera des questions de compréhension pour mieux préparer votre défense.

De même, il sera tout le temps disponible et réactif, chaque fois que vous aurez besoin de ses conseils. Maître Isabelle GRANGE, avocate à Saint-Étienne, est compétente en droit bancaire et en droit de la famille. Vous pouvez donc lui faire appel pour qu’elle vous accompagne tout au long du processus de divorce.

A lire également  Le contrat de location pour voiture : un guide complet pour les locataires et propriétaires

Choisissez un avocat dont les honoraires sont raisonnables

Lorsque vous faites appel à un avocat, vous devez faire des dépenses. Habituellement, les honoraires se fixent librement et varient en fonction de plusieurs paramètres et d’un cabinet à un autre. Cependant, la paie de l’avocat dépend essentiellement du temps consacré au dossier.

Pour ne pas payer plus qu’il n’en faut, il est essentiel que vous fixiez le cout global de la prestation dès le départ. En signant une convention d’honoraires, vous aurez une idée sur le coût de l’assistance professionnelle de l’avocat et saurez comment vous préparer. Il est essentiel que vous sachiez que le prix convenu doit couvrir toutes les interventions, et ce, du début à la fin de la procédure de divorce.

Par ailleurs, il est recommandé de comparer les offres de différents cabinets d’avocat. En agissant de la sorte, vous trouverez rapidement un conseiller honnête. En plus de cela, vous profiterez des meilleures prestations aux meilleurs tarifs.

Il convient de souligner que vous pouvez bénéficier d’une aide juridictionnelle, si vos revenus ne dépassent pas le plafond fixé par décret. L’aide juridictionnelle a été mise en place par le gouvernement pour permettre aux personnes souhaitant rompre leur lien matrimonial de profiter des prestations offertes par un avocat.