Les lois sur les véhicules en relation avec la pollution

Plusieurs lois ont été adoptées sur les émissions de gaz carbonique affectant l’environnement. En Europe, les mesures sont strictes et affectent le secteur des constructeurs automobiles de nos jours. Il se tourne de plus en plus vers les véhicules électriques, car les taxes imposables sur l’émission de gaz carbonique sont très chères. Cela affecte leur vente, car les clients aussi seront taxés dans l’achat de leur voiture si elles ne respectent pas les normes.

Les pubs sur les voitures et leurs émissions en CO2

Depuis quelques années, avec le réchauffement climatique, plusieurs pays ont adopté des mesures radicales sur l’émission de gaz carbonique à travers le monde. Les véhicules à moteur thermique seront imposés de taxe en fonction de leur rejet de gaz carbonique. Ainsi, des lois ont été mises en place pour que les constructeurs informent leurs clients sur ce point dans leurs campagnes publicitaires. Les voitures qui polluent seront les impactées, car elles ne seront plus mises en avant dans les pubs.

La loi sur la mobilité imposera aux constructeurs de mentionner dans leurs pubs des messages de sensibilisation et d’information sur la protection de l’environnement. Les pubs des véhicules à moteur thermique devront alors évoquer leurs caractères polluants ainsi que les taxes y afférant. Ils doivent aussi inciter les gens à se tourner vers des transports plus écologiques comme :

  • les vélos
  • les systèmes de covoiturage

les métros.

Le but de tout cela est de minimiser la progression de la pollution et de préserver notre environnement.

Des mesures qui possèdent des failles

Ces lois actuelles vont forcer petit à petit les constructeurs d’automobile à se diriger plus vers l’électrique et d’autres formes de moyen de transport. Les voitures à moteur thermique seront les plus touchées par ces lois et au fil du temps, elles finiront par disparaître, car les constructeurs finiront par faire faillite si les clients ne les achètent plus.

On voit une tendance qui évolue sur la prise de conscience des gens, car ils s’orientent de plus en plus vers les autres dispositifs de transport comme les bicyclettes, les trottinettes électriques et encore plus. Ces initiatives ont conduit la majorité des constructeurs à se tourner vers l’électrique. Le souci engendré par ces nouveaux modes de transport est le risque d’accident élevé. Le caractère silencieux de la majorité des moyens de transport électrique est source d’accident. Le nombre des vélos et des monocycles électriques va alors augmenter sur les routes et les sécurités routières seront mises à mal.

Les mesures restrictives à l’encontre de certaines pubs

Des pubs sur les moyens de transport seront obligés de faire paraître des messages clairs sur l’incitation aux personnes d’adhérer au transport en commun. Ces campagnes de pub devront aussi mettre en évidence les raisons de s’orienter vers les autres dispositifs de transport non-polluant.

L’amendement ne permet plus aux constructeurs une liberté comme auparavant sur le contenu de leurs publicités. Cette loi est entrée en vigueur en 2020 pour les actions de protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique.