Ce qu’il faut retenir des droits de l’enfant

Selon la convention internationale relative aux droits de l’enfant de 1989, un enfant, en tant qu’être humain dispose de droits et d’une dignité. De par sa jeunesse et sa vulnérabilité, il requiert la protection d’autrui. D’où la nécessité de le protéger d’une manière plus spécifique.

Quand a eu lieu le premier concept de droits de l’enfant ?

Cette réalité s’est conscientisée le lendemain de la Grande Guerre qui a été marquée par la Déclaration de Genève en 1924. Avec l’insistance de l’ONU, le processus de reconnaissance des droits de l’enfant a engendré en 1959 la Déclaration des droits de l’enfant. L’intérêt de ce dernier ainsi que ses droits ont été concrétisés par l’adoption de la convention internationale des droits de l’enfant en 1989. Ce dernier reste le texte pionnier qui consacre des contraintes juridiques à l’ensemble des droits fondamentaux de l’enfant.

Les droits de l’enfant sont des droits humains

Les droits des enfants ont un but de protection de l’enfant en tant qu’être humain. De ce fait, leurs droits comprennent des garanties de base ainsi que de droits humains essentiels. À titre d’illustration, on peut citer le droit à la vie, le principe de non-discrimination, le droit à la dignité à travers la protection de l’intégrité physique et mentale, le droit à l’identité, le droit à une nationalité, le droit à l’éducation, le droit à l’éducation, le droit au niveau de vie décente, le droit de jouir du meilleur état de santé possible, le droit de vivre avec ses parents, le droit de bénéficier d’une protection, etc.

Les droits des enfants sont des droits adaptés aux enfants

Sinon, en considérant la fragilité ainsi que les spécificités et les besoins relatifs à son âge, les droits de l’enfant se focalisent surtout sur l’aspect de l’enfant en tant qu’être humain. Ces droits de l’enfant considèrent davantage la nécessité de développement de l’enfant puisqu’il a le droit de vivre et de se développer de manière convenable sur l’échelle physique et intellectuelle. De ce fait, les droits de l’enfant tendent à prévoir la satisfaction de leurs besoins indispensables afin d’assurer son bon développement. Ces droits englobent l’accès à une alimentation adéquate, aux soins appropriés ou encore à l’éducation. En tenant compte du caractère vulnérable de l’enfant, les droits de l’enfant soulignent le fait qu’ils nécessitent un cadre protecteur. Dans ce sens, une assistance particulière aux enfants doit être prise en charge ainsi qu’une protection qui répond à leur âge ou à leur degré de maturité. Et enfin, il est à noter que les enfants ont le droit de bénéficier des services d’aide et de soutien nécessaire pour lutter contre leurs exploitations par le travail, leurs enlèvements ou encore leurs maltraitances.